Pascal en Islande
Dans les nuages


15

Jeudi 17 mai 2007, la tête dans les nuages

Matin nuageux, je reprends la route vers le Nord, et toute la journée dans ma tête, je tente de répondre à ce dilemme : je vais dans les Fjords de l’Ouest où j’y vais pas ?
On m’en a beaucoup parlé, et à chaque fois les mêmes commentaires : c’est vraiment très beau et sauvage, et la route pour y aller, que ce soit par le Nord ou par le Sud, est très mauvaise pour une voiture de tourisme classique, alors pour une moto …

Aujourd'hui, la route passe par de hauts plateaux, et je me retrouve souvent au beau milieu de nuages.

La musique du dernier album de Björk dans les oreilles, je roule tranquillement au milieu d’une nature sans arbres, les paysages sont lunaires, mais très varié. Un tunnel sous la mer, des champs de pierres de lave, des plaines de cailloux recouvert de mousse, des hauts plateaux enneigés, et un fjord sans trop de relief. Désolé pour les photos mais je n’en ai pas fait beaucoup aujourd’hui, le soleil manquait à l’appel.
Escale du soir dans l’Auberge de Jeunesse de Saeberg. Premier contact un peu froid, la maison est vide (mais très propre), juste un numéro de téléphone à appeler. Ça commence à se réchauffer, on entend le sourire dans la voix.
La vue depuis chacune des pièces de la maison est exceptionnelle, malgré les nuages. La surprise : une petite piscine d’eau chaude (38°), de la source voisine, orienté vers le fjord. Et plouf, me voilà réchauffé (petit plouf, c’est une marmite comme on dit ici, 3x3m). C’est si tranquille que j’en profite pour bouquiner un peu, dans l’eau.
     

En soirée, arriverons un couple de touristes Français avec un bébé et un petit groupe d'étudiants Américains (Ils sont une dizaine, avec leur proffesseur de géologie).

En discutant avec les propriétaires des lieux, ils nous parlent de la piscine municipale qui est bien plus grande que la leur, il serait peut-être possible d’y faire un plongeon.
Il est 20h00 passé et le téléphone sonne : quelqu’un va nous ouvrir la piscine.
Et replouf, dans une eau toujours aussi bleu, provenant de la même source d’eau chaude.
C’est assez surprenant : le village est tout petit, il n’y a presque aucune maison dans la campagne environnante, et la piscine est énorme (30x15m au moins).
En allant vers la piscine, on voit plein de gamins sortir d’on ne sait où, et se précipiter vers la halle municipale. Il y a de la musique et les jeunes (de 8 à 14 ans à vue d’œil) vont faire la fête.
La piscine est attenante à la halle, et en fait, la personne qui nous à ouvert la piscine était la pour surveiller un peu la soirée.

Après quelques longueurs, et une partie de volley dans l’eau, je suis bien fatigué, je ne traîne pas : un petit tour autour de la maison, pour faire deux trois photos, et dodo.

     
     
15